Exposition temporaire "Théodore Rousseau (1812-1867) - Le renouveau de la peinture de paysage"



Théodore Rousseau
Petite vallée de la mare des Rouars,
gorges d’Apremont, 1855
huile sur panneau, 42 x 64 cm
collection particulière
© Photo M. Rousseau

 



Théodore Rousseau,
Les gorges d’Apremont, 1852
huile sur panneau, 29,2 x 53,6 cm
collection particulière
© Photo M. Rousseau

 



Théodore Rousseau
Chênes et châtaigniers aux environs de
Moigny en Gâtinais,
1845-50

huile et encre de chine sur panneau
26,5 x 37,8 cm, collection particulière
© Studio Sébert

 

Né à Paris en 1812, mort à Barbizon en 1867, Théodore Rousseau est reconnu par les historiens d’art comme l’un des principaux paysagistes du XIXe siècle, au même titre que Millet, Corot ou Monet, même s’il a parfois été injustement critiqué par le monde de l’art et délaissé par la mode.

Il est le véritable rénovateur, pour ne pas dire le révolutionnaire, de la peinture de paysage de ce siècle. Théophile Gautier l’appelait le « Delacroix » du paysage et Baudelaire, qui lui a toujours été favorable, le cite en paysagiste du Nord, car sa peinture respire une grande mélancolie. Qu’on se rappelle quelques paysages de Rubens et de Rembrandt, qu’on y mêle quelques souvenirs de peinture anglaise, qu’on suppose un amour profond et sérieux de la nature et l’on pourra se faire une idée de la magie des tableaux de Théodore Rousseau.

La dernière grande rétrospective sur ce peintre eut lieu en 1967 au musée du Louvre pour le centenaire de sa mort. Et une exposition lui sera consacrée outre atlantique en 2014, preuve s’il en faut, que son importance dépasse largement nos frontières.

Pour toutes ces raisons, nous avons souhaité que la première exposition temporaire à la suite de l’ouverture du département du paysage français au musée de Meudon soit consacrée à Théodore Rousseau.

Comme tous les événements que nous créons sur le thème du paysage, cette exposition est co-organisée par l’association les Amis du paysage français, la ville de Meudon et le musée. Prévue initialement fin 2012 pour célébrer le bicentenaire de la naissance du peintre, elle aura finalement lieu pour des raisons techniques au tout début de l’année 2013.

Préparée en étroite collaboration avec Michel Schulman, auteur des catalogues raisonnés de l’œuvre de Théodore Rousseau, cette exposition tentera de montrer comment ce peintre, par son traitement de la lumière, ouvre la voie à l'impressionnisme.
Elle rassemblera une trentaine d’œuvres, huiles et œuvres graphiques, prêtées par différents musées (musée d’Orsay, Musée Condé de Chantilly, Petit Palais, Auberge Ganne de Barbizon, musée des beaux-arts de Reims, de Nantes, de Valence, musée Fabre de Montpellier, etc.) et des collectionneurs privés.

La présentation en ouverture de l’exposition d’un tableau de Salomon van Ruysdael (Paysage aux deux chênes, circa 1631) permettra d’évoquer l’influence exercée par les paysagistes hollandais du Siècle d’Or, sur la peinture de Théodore Rousseau, qui fut tout au long de sa vie grand admirateur de ces maîtres.
Infos pratiques :

Musée d'art et d'histoire, 11 rue des Pierres, 92190 Meudon
Tél. : 01 46 23 87 13
Courriel : musee.arthistoire@mairie-meudon.fr

SNCF : Paris-Montparnasse - Versailles Rive Gauche (gares de Meudon ou de Bellevue)
RER : Ligne C (gare de Val-Fleury)
Bus : 169 - 289 - 389 (arrêt Église de Meudon)
Ouvert du mardi au dimanche inclus, de 14h à 18h
Tarifs : 2€50 - 1€ - nombreuses gratuités

Vous sont proposées dans le programme ci-joint :

 des visites-conférences de l'exposition,

 une conférence animée par Geneviève Lacambre, Conservatrice générale honoraire du Patrimoine,

 un spectacle musical et théâtral.

Voir toutes les photos du vernissage

Plus d'informations dans le communiqué de presse de l'exposition